Réserve Naturelle de Fagnolle

 Dernière mise à jour : 10 décembre 2016

Commune: Philippeville
Superficie totale: 80 ares
Propriétaire: propriété privée
Date de création: 2010
Conservateurs : L. Woué et B. Clesse

Incluse dans une vaste propriété privée clôturée, cette pelouse calcicole se situe à Fagnolle, sur le versant exposé au sud d’un petit tienne calcaire lui-même situé sur le rebord septentrional de la Calestienne et séparé du plateau calcaire plus vaste par un petit vallon creusé dans un banc schisteux.

Réserve naturelle de Fagnolle – 20 avril 2014 – Photo : Bernard Clesse

Le substrat géologique est calcaire sur le haut du versant et donc de la pelouse mais de plus en plus schisteux vers le bas de la pente, ce qui est révélé par la présence de plusieurs espèces acidophiles ou acidoclines telles Luzula campestris et Genistella sagittalis. Le sol très peu épais d’une manière générale s’épaissit naturellement vers le bas du versant.

Réserve naturelle de Fagnolle – 20 avril 2014 – Photo : Bernard Clesse

Au niveau physionomie de la pelouse, la plus grande partie relève du mésobrometum mais à plusieurs endroits affleure le socle rocheux, le type xérobrometum est ainsi représenté avec notamment comme plante caractéristique Globularia bisnagarica.

Réserve naturelle de Fagnolle – 12 juin 2014 – Photo : Bernard Clesse

Plusieurs grands chênes clairsemés sont présents dans la partie orientale de la pelouse, ce qui change les conditions microclimatiques du lieu, créant une “ambiance” plus forestière favorable aux espèces de lisière forestière sur sol calcaire telles Astragalus glycyphyllos, Stachys alpina ou Orchis mascula. Par ailleurs, un cordon boisé (chênaie-charmaie calcicole ± thermophile) borde les côtés ouest et est de la pelouse.

Demi-deuil sur Gymnadenia (19 juin 2015) – Photo : Bernard Clesse

Orchis bouc (11 juin 2011) – Photo : Bernard Clesse

Ophrys mouche (20 avril 2014) – Photo : Bernard Clesse

Orchis bouc (20 avril 2014) – Photo : Bernard Clesse