Réserve Naturelle du Chession et du Vignoble

Commune: Comblain au Pont
Superficie totale: 7ha 17a 17ca
Propriétaire: commune de Comblain et fabrique d’église
Date de création: 1953
Site (Chession) classé par Arrêté royal du 11 octobre 1948
conservateur : A. Lambion – contacter le conservateur

La réserve naturelle du Vignoble et du Chession est très contrastée puisqu’on y rencontre une falaise calcaire très ensoleillée, une ancienne terrasse de l’Ourthe et un versant ombragé et abrupt qui domine le confluent Ourthe-Amblève. De belles falaises calcaires baignées jadis par l’Ourthe (paléo-falaises) se dressent sur la rive gauche de la rivière. Pelouses sèches, pelouses mésophiles, fourrés et bois les envahissent. La fétuque penchée (Festuca pallens) et la mélique ciliée (Melica ciliata) émergent des fissures de la roche, alimentées en eau lors des averses. Les replats sont tapissés d’orpins qui accumulent dans leur feuilles charnues des réserves d’eau qu’ils utiliseront lors de la mauvaise saison (l’été!) et de plantes annuelles qui n’ont qu’une existence éphémère. En effet, elles germent, se développent,deviennent adultes, forment des fruits et des graines en l’espace de quelques semaines. Elles passeront le reste de l’année sous forme de semences.

Le plateau, qui est établi à l’endroit d’une ancienne terrasse de l’Ourthe, porte une chênaie-frênaie riche en espèces mésophiles, où se cachent le platanthère des montagnes (Platanthera chlorantha) et la listère double-feuille (Listera ovata), orchidées des milieux riches et frais.

Le versant exposé au nord-est est remarquable par sa belle frênaie-érablière de ravin, où abondent des fougères comme le polystic à soies (Polystichum setiferum), le dryoptéris écailleux (Dryoptéris affinis var. robusta), la langue de cerf ou scolopendre (Asplenium scolopendrium), la fougère mâle (Dryoptéris filix-mas), le dryoptéris des chartreux (D. carthusiana), le dryoptéris dilaté (D. dilatata), etc. Le plateau abrita un oppidum préromain.