Les quatre projets de Parc Nationaux en Wallonie sont sélectionnés !

La Région wallonne, par la Ministre de la Nature Céline Tellier, a lancé en juillet 2021 un appel à projet « Parc National de Wallonie ». Il s’agit d’une proposition ambitieuse visant la création des deux premiers Parcs Nationaux de Wallonie en 2022.

Ce projet définit un Parc National comme étant un territoire de taille suffisamment large (minimum 5.000 hectares d’espaces naturels), qui permet au visiteur une expérience naturelle exceptionnelle. Il doit être porté par une coalition territoriale d’acteurs clés, et sa gestion visera à assurer la protection et la restauration des processus écologiques, ainsi que le développement touristique de la région.

Quatre appelés et deux lauréats au final

Le projet de « parcs nationaux » entend valoriser « un patrimoine naturel d’exception à des fins de conservation de la nature et de valorisation touristique ». L’objectif est que deux lauréats qui pourront bénéficier de la reconnaissance « Parc national » soient choisis au terme d’un processus de sélection qui se terminera fin 2022.

L’enveloppe financière obtenue par la Région auprès de l’Union européenne dans le cadre de la « Facilité pour la reprise et la résilience » pour ce projet est de 28 millions €. Les quatre projets retenus à l’issue de la première phase de sélection bénéficieront d’une subvention pour l’établissement des plans directeur et opérationnel qui couvrira 100% des dépenses admissibles, avec un maximum de 250.000 € par projet.

Les porteurs des quatre projets ont maintenant jusqu’à octobre 2022 pour présenter le détail de leur projet qui sera à nouveau évalué par le jury. Sur base de cette nouvelle évaluation, le Gouvernement de Wallonie annoncera les deux parcs lauréats, en décembre 2022. Les 2 autres candidats n’auront pas la reconnaissance de Parc national mais pourront mettre en œuvre une partie de leurs projets grâce à un budget dédié.

Les deux lauréats pourront en outre bénéficier d’une subvention de maximum 13 millions € chacun pour réaliser le projet de parc national détaillé dans leurs plans directeur et opérationnel.

Des objectifs multiples

  • Permettre la protection et le développement du patrimoine naturel au sein du territoire du Parc ;
  • assurer le développement d’un tourisme en adéquation avec les valeurs du Parc ;
  • protéger les différents aspects patrimoniaux de l’endroit : paysages, sites archéologiques, artisanat… ;
  • contribuer au développement d’une meilleure qualité de vie pour les personnes vivant à proximité du Parc en favorisant la transition écologique, les développements économiques et sociaux durables, la participation citoyenne… ;
  • contribuer aux grands enjeux stratégiques régionaux et internationaux dans différents domaines : la nature, le climat, l’emploi, l’économie, le tourisme, la mobilité, l’éducation et la sensibilisation à la nature et à l’environnement ;
  • développer la connaissance scientifique.

Les projets sélectionnés

En ce mois de décembre 2021, une première sélection va donc permettre à quatre candidats de travailler pendant une année sur la concrétisation d’un Masterplan, après quoi, deux Parcs Nationaux seront officiellement désignés par le jury dédié fin 2022. Les quatre projets validés par le Gouvernement de Wallonie sont les suivants :

Cette présélection des projets met en valeur le travail des partenaires des secteurs public, privé et associatif sur les territoires. Ardenne & Gaume s’est investi dans les projets du parc national de l’Entre-Sambre-et-Meuse et dans celui de la Vallée de la Semois.

Pour en savoir plus sur ce que cela implique pour la population et les conséquences pour la tourisme, l’agriculture, etc., nous vous invitons à consulter la FAQ de la candidature du parc national de l’Entre-Sambre-et-Meuse.

Si cet article vous plaît, partagez-le …

Derniers focus

Rouge

En 1998, Terence Malick adapte pour le cinéma un roman de James Jones publié en 1962 «  La ligne rouge » (The thin red line). Le film raconte un épisode éprouvant de la bataille de Guadalcanal dans le Pacifique en 1942 et joue en permanence sur l’opposition entre des scènes de batailles très violentes et de longs plans contemplatifs montrant une nature paradisiaque, merveilleuse, apaisante et exubérante. Ce contraste exacerbé met ainsi l’accent sur l’absurdité et le non-sens de la guerre.

Lire plus ►