Comment un terrain devient-il une réserve naturelle ?

Au travers de ces quelques lignes, nous aimerions vous plonger dans les différentes étapes de la création d’une réserve naturelle agréée. Pour illustrer le processus, nous allons vous présenter la réserve naturelle de Villers-devant-Orval, où nous sommes actuellement en conversion de près de deux hectares en une nouvelle aire protégée.

Contexte

Depuis mai 2022, nous avons mis un grand coup d’accélérateur dans l’acquisition de terrains en Wallonie, notamment grâce au projet Aires protégées que nous menons ensemble avec 4 autres associations :

  • Les Cercles des Naturalistes de Belgique
  • La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux
  • Les Amis du Parc de la Dyle
  • Les Amis de la Fagne

Dans le cadre de ce projet, nous sommes à la recherche de terrains à acquérir en pleine propriété ou sur lesquels nous pouvons développer notre action via la contractualisation de droits réels de longue durée (ex. : baux emphytéotiques de 99 ans). Ceci, avec en corollaire la mise sous statut de réserve naturelle agréée (RNA) qui garantit une protection forte, effective et à long terme au sens de la Loi sur la Conservation de la Nature.

Démarche

Pour commencer, nous identifions grâce à diverses relations acquises au fil du temps, des parcelles à enjeux biologiques spécifiques ou qui améliorent la cohérence spatiale d’une réserve existante. Pour ce faire, les bases de données biologiques en ligne constituent un outil précieux. Une fois en contact avec le ou les propriétaire(s), toute une analyse cartographique est effectuée ainsi qu’une visite de terrain.

La pertinence pour la conservation de la nature est analysée grâce à un relevé des données biologiques, à l’évaluation éventuelle d’un potentiel de restauration d’habitats naturels et aux enjeux et aux modalités de gestion nécessaires sur le court et long terme.

Comment cela s’est-il passé à Villers ?

En marge du petit village de Villers-devant-Orval, notre vendeur possède de longue date un terrain assez marginal, humide, largement libéré de l’emprise humaine depuis un demi-siècle et où la biodiversité a repris ses droits. Il souhaitait que la vocation naturelle de ses parcelles puisse perdurer et a ainsi décidé de nous les confier.

Vente

Une fois l’intérêt du terrain confirmé, toute la démarche d’acquisition commence avec diverses étapes, telles que la rédaction d’un compromis de vente suivi quelques mois plus tard de la signature d’un acte de vente chez le notaire. Tout cela dans le respect des barèmes (prix moyen des terrains) de vente des parcelles par région agricole.

Demande d’agrément et plan de gestion

Ensuite commence la rédaction du dossier de demande d’agrément en vue de la mise sous statut de réserve naturelle agréée (RNA). À l’occasion de la rédaction de ce dossier, nous travaillons sur le plan de gestion : une récolte d’informations importantes commence par un inventaire consciencieux du terrain, tant au niveau de données biologiques que cartographiques.

En ce qui concerne la réserve naturelle de Villers-devant-Orval, une fauche en rotation pourra être envisagée, ainsi qu’une gestion de type « réserve intégrale », c’est-à-dire une non-intervention dans le but de laisser opérer la dynamique forestière naturelle. Seules des actions ponctuelles de coupe d’essences exotiques, de coupe sanitaire, de coupe sécuritaire et de gestion des espèces invasives sont possibles. Aux alentours de la megaphorbiae présente sur place, une coupe sélective de ligneux est envisageable afin que le milieu ne se ferme pas. Toutes ces coupes sont bien évidemment prévues en dehors de la saison de nidification.

Dans certains cas, nous collaborons également avec les agriculteurs locaux pour la mise en place d’un pâturage extensif ou d’une fauche tardive, par exemple.

Restauration

Une étape importante consiste à restaurer, si nécessaire, ces espaces naturels avant d’entamer une gestion récurrente et adaptative. Des actions bien spécifiques et adaptées à chaque parcelle peuvent être réalisées afin de restaurer les fonctionnalités écologiques des milieux dégradés. C’est un préalable parfois nécessaire pour préserver voire améliorer la richesse biologique à moyen et à long terme des parcelles acquises.

Qu’il s’agisse de travaux de débroussaillage, d’abattage, de pose de clôtures pour permettre un pâturage, de l’entretien d’infrastructures, nous pouvons compter sur notre équipe d’agents de terrain, nos bénévoles et nos conservateurs. La réserve naturelle de Villers-devant-Orval n’aura pas besoin d’intervention majeure en matière de grands travaux de restauration du milieu.

En attendant l’agrément

Le travail de récolte de données s’opère essentiellement à la belle saison. La demande d’agrément finalisée le plus souvent en hiver est ensuite confiée à l’administration (SPW-DNF) qui se charge de consulter tous les organes compétents en vue de la reconnaissance du site comme RNA.

Dans le cas présent, la demande a été introduite en janvier 2023. Dès le dépôt, un statut de protection temporaire d’un an est accordé au site. D’ici la fin de ce délai, notre réserve naturelle sera, en toute logique, agréée et donc protégée pour de bon !

 

Crédit photo : Réserve naturelle de Villers-devant-Orval © Michaël Bridoux

N’hésitez pas à consulter la page de la (future) réserve naturelle agréée de Villers-devant-Orval pour découvrir la faune et la flore.

Villers-devant-Orval

En marge du petit village de Villers-devant-Orval, notre terrain est assez marginal, humide, largement libéré de l’emprise humaine depuis un demi-siècle.

Lire la suite »

Sachant que 100 % de vos dons sont investis dans l’acquisition de terrains, vous participez à offrir aux futures générations un patrimoine naturel indispensable. Votre contribution est précieuse pour la protection des milieux naturels, de la faune et de la flore.

Nous voulons contribuer à atteindre 3 % de surface régionale sous statut de protection fort en faveur de la conservation de la nature. Aujourd’hui seul 1 % de nature est réellement protégé.

Sans votre aide, nous n’y arriverons pas.

Pour cela, vous pouvez effectuer un virement sur le compte suivant : BE35 0000 1695 9337,

avec en communication « Don aires protégées ».

Merci à vous !

Si cet article vous plaît, partagez-le …

Dernières actus

Appel aux dons – Bohan-Membre

Soutenez-nous dans la protection de la magnifique vallée de la Semois et de ses affluents. Ardenne & Gaume lance un appel aux dons pour financer l’achat de 24 hectares d’espaces naturels.

Lire plus ►
Ancienne briqueterie de Ghin - photo : Julien Preud'homme

Le réseau écologique

Découvrez dans cet article l’importance vitale du réseau écologique : conservation, connectivité et défis pour préserver la biodiversité.

Lire plus ►
Chevêche d'Athéna - Athene noctua - photo : Julien Preud'homme

Sorties ornithologiques 2024

Nouvelle édition de nos sorties ornithologiques ! Formez-vous ou perfectionnez-vous à l’ornithologie à travers la pratique. Profitez d’un module de 10 à 12 sorties de terrain en 2024, guidé par des ornithologues passionnés.

Lire plus ►